Stéphane PEU, député

« Fidèle à mes engagements,
Fidèle
à la Seine-Saint-Denis »

L’extrême-droite pourrait utiliser le régime d’exception

A quelques jours de l’élection présidentielle, je suis gravement préoccupé par le second tour et le risque d’accession au pouvoir de l’extrême-droite. Nous aurions tort de nous croire à l’abri de nos institutions pour empêcher Marine Le Pen de mener à bien son projet brutal, autoritaire et raciste. L’arsenal juridique existe pour être mis au service de celui-ci, sans attendre les législatives et l’élection d’un contre-pouvoir. En novembre dernier, je m’adressai solennellement au gouvernement pour le mettre en garde : la prolongation de l’état d’urgence qu’il a fait voter et auquel je me suis opposé, accorde des pouvoirs exorbitants à l’exécutif qui seront à la disposition du pouvoir qui sera élu dimanche soir… Dimanche prochain, un seul bulletin peut l’empêcher d’en user. Retrouvez la vidéo de ma mise en garde au gouvernement.